Arbre à palabres
Plus d’info - moins de pub

Acceptons-nous que quelques structures américaines privées : Google, Twitter, Facebook et d’autres grands médias détenus par une minorité de fortunés ajustent les proportions de ce qui doit arriver, ou non, jusqu’aux oreilles des citoyens ?

Pour couronner le tout, Henry FORD est aussi responsable d’une monstrueuse déforestation en Amazonie.
0 vote
Article mis en ligne le 18 janvier 2018
par Ni dieu ni maître
logo imprimer

Capitaliste s’il en est, on connaît Henry FORD pour avoir inventé le Fordisme dans ses usines aux USA.
On le connaît pour avoir financé la propagande nazie mais surtout pour les transferts technologiques et financiers sans lesquels les nazis n’auraient jamais pu concevoir la deuxième guerre mondiale.
Henry Ford était un antisémite notoire, auteur de l’ouvrage « le Juif international » (1921). Hitler avait dit de lui : « Ford a été un des mes principaux inspirateurs. » Il lui avait décerné, en 1938, la plus haute décoration civile du IIIe Reich. Ford avait fait un cadeau de 35000 reichmarks au Führer en 1939 pour son anniversaire".
Il est cité par Anthony Sutton comme un mécène des bolcheviks responsables de millions de morts (240 000 personnes au moins suite à la révolte de Tambov en 1921-1922 en Russie et entre 2,6 et 5 millions en 1932-1933 en Ukraine et dans le Kouban.)

Bénéficiaire des camps de travail nazis puis des dommages de guerre, on retrouve la fondation Ford (et Rockefeller) après la deuxième guerre mondiale dans le mécénat de la construction européenne ultralibérale que nous connaissons de nos jours.

Ajoutons une monstrueuse déforestation en Amazonie si l’on en croit l’article paru sur Mediapart
Lien ici "Cinq raisons pour lesquelles l’échec d’Henry Ford au Brésil est toujours d’actualité"

Sources
Wall Street et l’ascension d’Hitler - Antony C. Sutton STFR

Hitler’s American Business Partners

Qui a financé les campagnes électorales d’Hitler : la liberté en échange du silence ? Des noms et des faits.

Comment les banquiers américains et britanniques ont fait chuter Ernest MAKNO et les paysans révolutionnaires soviétiques, au profit des bolcheviques.

Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain

Ford, fournisseur du IIIe Reich. Le groupe américain employait prisonniers et déportés en produisant pour la Wehrmacht.


Forum
Commenter cet article

Dans la même rubrique



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2017-2018 © Arbre à palabres - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.72
Version Escal-V4 disponible Hébergeur : OVH